top of page

La Balance ou le progrès d'Ensemble


L'énergie de la Balance
Crédit image Marijnalons

"Je Choisie la Voie qui mène entre les deux grandes lignes de force."


Deux grandes lignes de forces déterminent continuellement nos expériences. Elles sont, ce que nous connaissons du bien et du mal, de la lumière et des ténèbres. Ainsi l'humanité est dotée d'un pouvoir extraordinaire qui implique une très grande responsabilité, celui de choisir. Sans les tragédies quotidiennes du monde, les potentialités de la Balance resteraient en sommeil. Souvenons-nous que l'être humain fuit souvent aussi bien la vérité que la catastrophe.


La nécessité de comprendre humainement ce que signifie l'équilibre et l'harmonie, précipite des crises nécessaires pour libérer l'être humain des influences et croyances qui conditionnent sa personnalité et pour renforcer, son alignement intérieur jusqu'à le rendre apte à discerner la différence entre l'âme et le corps.


L'âme recherche la libération. Le corps recherche la satisfaction des désirs et plaisirs sensoriels. De manière plus occulte, l'énergie de la balance équilibre les paires d'opposées lorsque nous choisissons l'amour, l'unité mais savons-nous vraiment ce que sont ces propriétés intrinsèques de l'âme ? Nous confondons trop souvent l'affect avec l'amour et le rassemblement d'individus avec l'unité. Ces perceptions encore très extérieures dirigent naturellement nos choix vers ce qui est bon ou mauvais selon notre expérience personnelle. Là, il n'y a pourtant aucune manifestation possible de l'amour et de l'unité.


Plonger dans la conscience de l'âme, c’est pénétrer dans sa lumière. Tant que cette connaissance nourrie seulement le développement personnel, c’est la connaissance "de soi" et non de l’âme dont il s’agit. La connaissance de soi amène l’alignement de la personnalité avec ses différents corps physique, émotionnel et intellectuelle. Tandis que l’âme, dans sa lumière enseigne les lois d'ensemble, et donc celles qui régissent l’humanité. L’âme enseigne l’unité totale et non partielle. Là où réside l’Un, il ne subsiste aucune espace pour autre chose que l'Un. En conséquence, nous devrions arriver à la conclusion que la dualité des formes est nécessaire pour accéder collectivement aux lois d'ensemble.


La méditation produit la connaissance des lois de l’âme. C'est cela que nous appelons la lumière de l'âme et c'est elle qui dissout les ténèbres. Ce que nous devons comprendre comme les ténèbres, c'est le bien et le mal. Cela signifie qu'il y a une Lumière qui ne connaît aucun opposé, une supra Lumière au-delà de l'ombre et de la lumière où leurs forces ne peuvent plus s'exercer. C'est la Lumière d'où émerge la lumière et l'ombre, là est l'amour, l'unité, ici est l'âme, ici est la voie.


Tant que nous choisissons entre les paires d'opposées, nous assurons d'une certaine manière la continuité de la souffrance :


Plaisir et douleur

Gain et perte

Succès et échec

Chaleur et froid

Beau et laid

Force et faiblesse

Lumière et ombre


En effet, l'un ne va jamais sans l'autre. Choisir la lumière renforce l'ombre, choisir l'ombre renforce la lumière et être plongé dans la lumière lorsque nous avons encore des blessures ouvertes, ça fait mal. Ceci est l'effet de compensation ou de retour de force ; plus on va vers le plaisir et plus on met en déni, tout ce qui peut causer de la douleur. Ainsi, le jour où la douleur remonte elle est forte, aussi forte que l'énergie engagée à chercher le plaisir à tout prix. Ainsi, le manque d'équilibre issu du besoin d'expériences et d'enrichissement intérieur induit ce retour d'énergie pour compenser l'énergie engagée précédemment et revenir à l'équilibre.


Toutes les expériences menées sur un axe de force doivent également être expérimentées pour compenser l'énergie et obtenir une expérience complète. En effet, l'expérience complète est celle qui a été menée dans tous les aspects de la dualité. Ce mouvement infini et cette souffrance enseigne le discernement, qui est aussi le progrès de la conscience humaine. Il s'agit de transcender la conscience ordinaire dualiste pour réaliser l'Unité qui relie et englobe tous les opposés. C'est le sens de la non-dualité aussi appelée, la Balance.


Gardons dans le cœur, le souvenir que l'amour est l'essence même de l'âme. L'âme est faite d'amour et cherche à s'unir aux autres âmes par amour. C'est une qualité fondamentale.

L'unité est aussi une caractéristique de l'âme. Dans son essence, l'âme réalise l'unité de toute vie et de toute chose. Elle transcende l'illusion de la séparation. La méditation vise à réaliser que la conscience transcende la forme, qu'elle est l'essence même qui prend forme.


Crédit image : Marijnalons

Comments


bottom of page