Rechercher
  • Cyril Léger

Trois Miracles Ordinaires


Nous réalisons à chaque instant des actions qui semblent naturelles et qui pourtant sont le résultat de millions d’années d’évolution. Des actions simples, familières dont on pourrait croire aujourd’hui qu’elles sont élémentaires mais peut-être sont elles bien plus que cela ? Peut-être permettent-elles de réaliser une chose bien plus grande et miraculeuse encore…


Le premier miracle est celui de marcher. Nous marchons... l’air de rien, nous alignons un pas après l’autre, sans avoir conscience des centaines de muscles qui s’activent et qui nous emmènent d’un lieu à un autre... Nous marchons. C’est à travers un émerveillement quotidien que j’observer ces muscles en activité, la sensation de se mouvoir, de se déplacer, d’incarner le mouvement brut, sans artifice.


Cela semble n’être rien et pourtant, nous sommes les seuls êtres vivants sur cette planète à pouvoir choisir où nous souhaitons nous rendre. Alors que les animaux sont guidés par leur instinct de survit, se déplacer n’a d’autre but que de chercher de la nourriture ou un partenaire et un lieu pour procréer. Nous, les êtres humains, avons la possibilité de marcher librement sans aucune limitation et de se laisser emmener par le mouvement seul. Simplement pour marcher et rencontrer la nature avec ses habitants.


Le deuxième miracle est celui de la nourriture. Bien que tous les règnes de la nature se nourrissent, nous sommes les seuls êtres à cuisiner. Nous sommes les seuls à intensifier les goûts et à augmenter la saveur des aliments par des procéder ingénieux issus de notre créativité. Nous sommes des alchimistes, des magiciens. Nous prenons une somme d’ingrédients et formons un plat qui n’existe pas sans notre présence. Ceci est plus qu’une prouesse, c’est le miracle de la créativité humaine.


Le troisième miracle est celui de la communication. Nous ne faisons pas que parler, ce qui est déjà merveilleux, nous élaborons notre langage de sorte à émettre de la façon la plus juste possible, notre pensée et surtout, nous cherchons à traduire ce que l’autre pense à travers les mots qu’il emploie. Comment pouvons-nous avoir la prétention de comprendre ce qu’une personne exprime sans être dans son corps, dans sa tête, dans son cœur ?


Nous sommes, en tant qu’être humain, la nature même du miracle, une harmonie créatrice de mouvements qui nous élèvent. Peut-être est-ce là que réside le miracle de la vie. Peut-être est-ce là que le pont se construit vers l’éternité, à travers un mouvement infini entre la voix et le chant, entre l’abeille et le miel, entre l’eau de pluie et les lacs.


Ce qui semble naturel est un vrai miracle qui s’accomplit sous notre regard trop habitué. Alors gardons les yeux et le cœur ouverts pour que la fragilité de ces mouvements ne s’épuise pas, pour que la beauté éphémère de ces instants continuent à nous porter et que chaque atome rayonne le feu de la vie.


Texte | Cyril Léger

7 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE