Rechercher
  • Cyril Léger

Mille flèches sifflent comme Une seule

Dans le mental de l'archer de lumière s'imprime cette phrase. "Je vois le but, je l’atteint et en vois un autre."

L'archer avant de tirer sa flèche doit créer en lui un espace de calme et de sérénité propices à laisser la cible apparaître non séparée de lui-même. Dans cet axe intérieur se dessine une trajectoire, comme une évidence. Cet alignement apporte la force nécessaire pour que la flèche arrive au cœur du dessein.

À travers le geste, l'ensemble du corps se mobilise et coopère pour maintenir une tension ajustée afin que la flèche ne se détourne pas de son objectif. L'archer ayant touché sa cible n'a qu'un seul but, recommencer encore et toujours car à peine une vision est réalisée qu’une nouvelle apparaît dans son esprit, telle est son destin.

"Je vois le but". Suite à la lumière et à l'espace déployés à travers le défi proposé par l'énergie scorpion, il apparaît une vision. La capacité à maintenir et à entretenir cette vision comme un alignement apportant les ressources nécessaires à son accomplissement.

"Atteindre le but" consiste à s'identifier totalement à celui-ci de sorte à ce que l'archer, la flèche et le but ne forment plus qu'un et que rien ne puisse détourner l'humanité de l'objectif dans son dessein de paix. On peut apprécier ici le symbole de la trinité supérieure invitant à rassembler à travers un état unifié l’esprit, l’âme et la personnalité afin de coordonner pensées et actions pour le bien de tous.

"Le but" est l'ouverture du cœur et l'expansion de l'Amour en tant que principe intelligent d'organisation de la vie. L'esprit de coopération, la fraternité et la solidarité permettent la matérialisation de cette œuvre collective comme un but réalisable dans une certaine mesure à chaque instant.

À titre individuel et afin de participer à cette évolution collective, il nous faut aussi travailler une réelle autonomie afin de pouvoir coopérer tout en restant détaché et désintéressé du but. Dans le cas contraire, derrière toute coopération ou geste solidaire est tiré un avantage personnel qui nuit au progrès de groupe.

L'archer de lumière n'agit pas pour son intérêt propre mais pour celui des autres et à travers son service désintéressé grandit sa lumière. Cependant, cette plus grande lumière n'est pas faite pour le satisfaire mais pour mieux éclairer les autres.

Lorsque tous ensemble nous ajustons nos flèches dans la direction du cœur et que toutes les forces de pensées et d'actions solidaires se conjuguent dans une tension fraternelle, alors comme un seul Être tout s'érige vers le triomphe et rien ne peut détourner l'ardente flèche qui porte l'amour. La réussite est alors assurée.

41 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE