Rechercher
  • Cyril Léger

Méditation, Service et Coopération



Il convient de débuter cet article en précisant qu’il existe une science de l’astrologie évoquant tout le processus du travail spirituel.


Cela peut sembler étrange mais puisque la science a abouti au constat implacable que tout l’univers n’est qu’énergie, alors nous pouvons nous interroger sur l’ordonnancement de celle-ci.


Le but n’est pas d’expliquer dans les détails présentement tout le caractère technique très complexe de cette science mais d’en rappeler le but afin de tenter aussi humblement que possible, d’apporter une contribution à la compréhension des événements qui se matérialisent durant ce mois.


L’astrologie est la science permettant de comprendre comment des lois organisent l’univers et comment chaque constellation qui matérialise une géométrie universelle particulière, influence d’une certaine manière notre Terre qui vit en totale interdépendance au travers de ce réseau géométriquement cosmique.


L’astrologie qui aurait pour but de répondre à l’ego d’un individu est une perception extrêmement limitée de l’interprétation que nous offrent ces alignements d’étoiles.


Ces événements cosmiques ont un impact sur tout le système solaire et donc sur l’intégralité des êtres vivants qui peuplent notre planète. Qu’importe que nous soyons nées sous un signe en particulier, nous recevons ces rayons d’énergie où que nous soyons de la même façon que les rayons du Soleil imprègnent tous les espaces de notre Monde jusqu’au cœur de la Terre. Par conséquent, rien n'échappe aux effets puissants de ces énergies cosmiques.


Le Verseau, comme tout autre signe est une énergie. Celle-ci a pour particularité d’initier concrètement l’activité de « Service » par la coopération entre toutes les paires d’apposés.


Qu’entend-on par Service ? Il ne s’agit pas de rendre service à son voisin ou à une quelconque personne, même inconnue. Il est clairement question d’aligner son activité quotidienne dans une direction propice à favoriser le Bien-commun.


Vous avez peut-être l’impression que ce travail est loin de vous, que vous n’êtes pas concernés par celui-ci, qu’il est peut-être dédié à des personnes plus qualifiées que vous ? Sachez que vous vous trompez. Nous sommes tous invités à participer à notre façon à ce projet collectif.


Qu’importe que vous soyez un parent à la maison, une secrétaire, un assistant, une directrice, un boulanger, un agent immobilier. Les opportunités à créer plus de Bien-commun se manifestent au travers d’événements pour lesquels, seule la coopération offrira les effets escomptés.


Alors bien sûr, la coopération est un joli mot mais il est très difficile à mettre en place dans nos Sociétés modernes tant personnifiées par l’individualisme.


Pourtant, c’est bien de cette base-là qu’il nous faut partir pour comprendre le chemin à parcourir ensemble.


Beaucoup de personnes ont l’impression ces dernières semaines d’être abandonnées et peuvent ressentir actuellement, un profond manque de reconnaissance. Pour cela, elles manifestent et protestent jusque dans la rue et font du bruit afin de faire entendre leur voix.


Ce n’est pas un hasard si nous pouvons observer en France des travailleurs fragilisés dans leur mission. Ils sont les plus sollicités dans le quotidien en qualité de service pour sauver des vies et finissent par craquer devant un tel désengagement politique et économique. Ainsi, les infirmiers(ères), les aides soignants(tes), l’éducation et la police réclament d’être entendus et soutenus dans leurs revendications. En Suisse, une votation tente de désengager le peuple de tout support à la création artistique, à l’accès à une information neutre et de qualité.


Ce n’est pas un hasard non plus si c’est en cette période que la Corse souhaite aussi être reconnue dans son désir d’indépendance, si la Pologne souhaite être reconnue autrement, quitte à réécrire son histoire sur les événements survenus pendant la deuxième guerre mondiale. Si en Syrie des indépendantistes continuent de se battre, tout comme au Yemen.


Tous ont en commun de chercher par tous les moyens mis à leur disposition, une plus grande coopération de tous les acteurs, permettant une revalorisation de leur situation.


Tous ces éléments se télescopent justement car le temps du Verseau est celui où une plus grande coopération est possible entre des forces opposées. Bien sûr, notre ignorance concernant les énergies qui gouvernent notre monde, nous entraîne dans des souffrances inutiles mais pourrait-il en être autrement pour l’instant…?


Alors, il se peut que vous aussi, à votre niveau individuel, vous ressentiez cette sorte d’abandon, de ne pas être soutenu ou reconnu momentanément dans votre vie professionnelle, personnelle, familiale ou sociale.


Pourtant, il nous faut plonger le regard plus loin et saisir qu’une plus grande autonomie nous attend et amènera à devenir des serviteurs de la vie. Nous passerons ainsi d’une situation de dépendance mutuelle à celui d’une indépendance solidaire.


Chaque organe a d’abord été un groupe de cellules, qui par une certaine « volonté » est devenu autonome. Ainsi constitué, il se met au service d’un organisme plus important. C’est cette histoire qui nous attend. Les travailleurs abandonnés aujourd’hui qui manifestent leur désespoir œuvrent pour stimuler une plus grande coopération. Elle aura pour effet d’apporter une véritable et salutaire autonomie qui rendra ces mêmes organes capables de servir avec plus d’efficacité la mission qui leur est destinée au service de la Société.


La reconnaissance structure et conforte l’autonomie et apporte le calme, la sobriété et l'humilité face à la condition solitaire du serviteur. Le serviteur est un travailleur qui a transcendé son intention afin qu'elle serve une cause plus grande et plus noble que sa personne.


Il n’y a pas une grande différence entre le travailleur et le serviteur car tous deux s’activent de la même façon quotidiennement. Cependant, l’intention demeure diamétralement différente. Le travailleur œuvre pour lui-même, au mieux, il met son bénéfice au service de sa famille et de ses amis(es) seulement.


Le serviteur a conscience que toute son activité est au service de la vie uniquement et que tous les bénéfices lui reviendront. Cependant, la vie ne laisse jamais un serviteur sans ressources bien au contraire, il est pleinement aidé et soutenu dans son effort quotidien par la qualité de son intention.


Le revers de cette abondance dont le serviteur peut jouir et qui dépasse le cadre matériel unique du travailleur, est une forme de solitude. Elle peut envahir aussi bien le travailleur que le serviteur mais c’est cependant pour des raisons différentes qu'il nous est maintenant possible de comprendre.


Les travailleurs vont alors s’unir pour manifester et combattre ensemble tandis que les serviteurs auront cette tendance à se retirer plus encore que d’habitude, à s’extraire afin de maintenir un silence propice et nécessaire à la compréhension et à l’activité juste pour l'ensemble.


Comprenez dans tous les cas, que vous pouvez être solitaire dans votre activité mais vous n’êtes cependant jamais seuls. La coopération est infinie et sous-jacente à tous les étages de la conscience. On peut se sentir seul mais nous ne le sommes jamais vraiment. Le pétale de la rose peut se sentir abandonné mais l’observateur porte son regard tout entier sur la fleur, il ne sépare pas le pétale de la rose.


La méditation amène à conquérir en soi la reconnaissance nécessaire à l’autonomie. Chaque situation de la vie quotidienne est une opportunité à se reconnaître. À reconnaître sa présence en l’autre et à voir en chacun et chacune, cette lumière dont nous sommes aussi porteurs.


Là est le progrès social qui, en aidant chaque personne à se tenir debout, peut mieux soutenir l’ensemble. C’est cette éthique universelle qui nous gouverne et nous pousse inlassablement vers une autonomie plus grande et plus ajustée.


Apprendre à être un travailleur heureux pour devenir un serviteur joyeux et enthousiaste.

Nous pouvons à juste titre être sincèrement optimistes en constatant que la Corée du Nord fait de grands efforts dans ce sens. Le sport détient une place privilégiée pour faire naître une plus grande coopération entre les Nations. Nous assistons à nouveau à un retournement de situation historique. Bien sûr, ne crions pas victoire car l'équilibre du monde reste encore fragile mais encourageons toutes les initiatives où qu’elles se trouvent sur notre planète qui, amènent à toujours plus de dignité humaine.


Texte de Cyril Léger


Photo by Tim Bogdanov on Unsplash

17 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE