Rechercher
  • Cyril Léger

Le Cœur a toujours Raison

Mis à jour : 11 sept 2018




Trop souvent nous cherchons à séparer le cœur de la raison comme si nous pouvions occulter une partie de nous-même. Quel intérêt aurions-nous à vivre avec une seule main ou un seul œil ? Pourrions-nous vivre dans un monde habité que de femmes ou qu’exclusivement d’hommes ?


L’humanité est un attribut du Divin et bénéficie de deux activités que nous pouvons distinguer comme telle. La première est une activité spirituelle et la seconde, une activité matérielle. Aucune de ses deux activités ne peut être séparée l’une de l’autre. Elles sont liées par le serment des Cieux et nous confèrent le pouvoir d’aimer ce qui semble être à l’extrême opposé de soi et à rayonner de l’amour partout où cela est nécessaire.


Par ce pouvoir de réunir et de nous unir, nous révélons cette Lumière au sein du monde matériel. En d’autres termes nous développons une activité matérielle guidée par le cœur et manifestons cet amour partout autour de nous. À travers chacune de nos activités, nous sommes invités à émettre une intention véritable de Bien.

Lorsque nous séparons le cœur de la raison alors nous ne vivons que dans la moitié du monde. Cette séparation divise et apporte l’égoïsme, la discorde, le conflit, la guerre et donc le chaos.


Posons-nous chaque matin la question de ce qui pouurait contribuer à un monde meilleur dans les activités routinières qui caractérisent notre quotidien.


Il n’y a pas de cœur sans raison. Le cœur sait ce qui est raisonnable. Le cœur est le principe qui sait conjuguer avec la plus grande habileté la raison avec l’ambition sans limite du cœur. Là est la voie du milieu, là est l’union du grand et du petit, du Céleste et de l'ordinaire. Chaque fois que nous ne ne sommes pas dans le cœur, nous demeurons en dualité et nous opposons deux réalités qui ne demandent qu’à cohabiter, qu’à coopérer ensemble.


La raison est ce qui permet d’observer les limites. Le cœur est ce qui permet de les ouvrir toujours plus largement. Sans la raison pour comprendre les limites d’un système, le cœur ne peut s’activer dans son plein rayonnement. Pour cela il nous faut garder l’esprit ouvert afin d’élargir nos idées et les rendre plus inclusives chaque fois que nécessaire. Dès lors que la dualité apparaît c’est que nos croyances sont devenues trop étroites, trop limitées et surtout trop limitantes pour notre épanouissement individuel et cela se ressent par des tensions dans toutes les dimensions de notre environnement.


Il nous faut déconstruire, décloisonner et transgresser nos propres règles, nos propres croyances, nos propres vérités. Là profite la connaissance de soi. Toute cette connaissance se révèle dans la recherche exclusive de la Vérité. La vérité ne consiste pas à avoir raison mais à être vrai, sincère, éthique, transparent et droit dans sa quête du Bien.


C’est en remontant en direction de la Vérité, en dévoilant ce qui est voilé en soi que nous réunifions ce qui semblait séparé. L’acceptation des ombres qui s’agitent dans notre personnalité permet d’activer la lumière et ses effets. Tout être qui se croit parfait ou se plaint de son imperfection est mû par l’orgueil. Cela agite les ombres, les souffrances.


L’acceptation de son être tel qu'il est dans un corps en transformation continue comprend qu’il est en proie à un nettoyage et une purification constante. Ceci est le socle réunifiant la lumière et ses ombres. De cette Union, se forme un état intérieur d’Unité propre à faire émerger le Feu vibrant de l’Amour comme la véritable Source de toute vie. Dans ses flammes, l’Âme s’élève à un plus haut degré et révèle l’Étincelle soyeuse et divine commune à tous les êtres vivants.


C’est la recherche de la Vérité qui conduit cette purification étape après étape. C’est de défendre la Vérité qui amène l’Homme dans une posture éthique et une noblesse de cœur. Restons humble et vigilant, la Vérité est toujours au-delà de notre portée humaine, c’est sa recherche et sa défense qui élèvent l’Homme dans sa quête.


La quête de la perfection individuelle est devenue obsolète dans nos pays industrialisés. Nos défis sont tout autre. Nous œuvrons maintenant à réunir les Nations concernées dans une communion d’intention servant à faire émerger des Œuvres fraternelles de grandes qualités que l’individu seul ne saurait faire advenir.


Comprenons que le "nettoyage et la purification" sont aussi collectifs. Ils offrent un projet beaucoup plus vaste qui amène des défis à sa mesure. C’est pour cela que nous devons apprendre à nous unir et à nous maintenir ensemble afin de former par notre désir de paix et d'harmonie à travers les différences que nous représentons, une unité d’intention capable de matérialiser des idées plus larges, plus globales et plus inclusives.


Dès lors que nous sommes face à un problème dans nos Sociétés, reconnaissons que cela signifie que nos solutions actuelles ne sont plus assez inclusives et qu’elles ne sont plus capables de contenir l’énergie d’amour qui cherche à rayonner. Il ne s’agit pas d’inclure n’importe quelle intention sous prétexte qu’elle semble en apparence « bienveillante » mais toutes celles qui assurent une plus grande fraternité et dignité humaine.

Soufflons ensemble sur l’étincelle du cœur qui anime et fait grandir la fraternité. Alignons-nous ensemble dans la lumière et laissons le feu en chacun nettoyer ce qui doit être. Acceptons ce qui n’a plus à être, ce qui est dépassé et ne profite plus au progrès de la conscience de l’ensemble.


Texte Cyril Léger


Photo by chuttersnap on Unsplash

27 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE