Rechercher
  • Cyril Léger

Hypothèses symboliques du Coronavirus

Mis à jour : mars 17

Depuis plusieurs semaines maintenant le coronavirus sévit. Cependant, si nous observons ce phénomène sous l’angle de la symbolique des philosophies orientales, il peut aussi offrir une autre vision que celle d’une épidémie qui n’aurait de but que d’affecter les humains. Le terme "corona" vient du mot couronne à cause de la couronne de pointes qui entoure ce virus. La couronne représente dans la science du Yoga le chakras coronal (Sahasrara) à 1000 pétales qui a pour caractéristique la glande pinéale et pour Mantra SO-HAM (Je suis CELA). Nous pourrions donc comprendre que le coronavirus est une invitation à passer le dans la dimension coronale de l’existence. Devenir le maître de sa vie en pensant et en agissant depuis le plan mental. C’est prendre place sur le trône de la sagesse et guider l’énergie de l’Âme pour accomplir ce que la vie attend de nous et non plus ce que nous désirons d’elle. Le chakra couronne a pour mantra So-Ham qui signifie Je suis CELA mais aussi CELA est moi. Cette phrase « Je suis CELA - CELA est moi » nous la retrouvons également dans l’énergie du signe astrologique du Lion qui indique la chaleur du cœur, la générosité, la capacité à inspirer et à diriger l’énergie et surtout l’identification à l’Âme (CELA). Nous sommes avant tout CELA - une Âme qui aspire à une expérience corporelle dans la matière en exerçant des qualités humanistes et universelles. Une Âme qui aspire aussi à vivre selon les lois de l’Âme qui sont celles de la nature et du cosmos et non celles des hommes pour les hommes. Le coronavirus pourrait aussi donc être une invitation à respirer depuis ce centre où la lumière de l’Âme rayonne et qui donne un nouveau sens à l’existence. Rappelons que la glande pinéale est le point de jonction entre le monde éthérique subtil et spirituel et la dimension physique, tangible et matériel. C’est par la glande pinéale que l’énergie subtile se diffuse dans le corps et le transforme. L’Âme n’étant qu’Amour, il s’agirait d’une proposition à établir notre existence dans la couronne de l’Amour et à respirer des valeurs de fraternité, de respect et de solidarité à travers sa propre existence afin d’en créer des expériences concrètes. Les symptômes du coronavirus sont des maux de tête. C’est à nouveau le passage sur le plan mental tel que décrit précédemment. Des maux de gorge - chakras de la gorge pour apprendre à faire silence en soi et autour de soi et à parler avec bienveillance au lieu de critiquer. La critique verbale engendre un courant négatif qui se propage à la fois dans l’éther individuel ainsi que collectif. Il est donc naturel de prévoir que d‘autres virus viendront aider à apprendre le Silence et la parole juste. En cette période de la libération de la parole féminine, nous pouvons comprendre comment cette parole peut construire de nouveaux ponts entre les individus pour mieux communiquer et établir des égalités partout où cela est nécessaire. La parole doit devenir le nouveau centre de création du corps. Un centre par lequel on peut évoquer la pensée créatrice et densifier des idées subtiles dans une matérialité accessible au plus grand nombre. Ce sont aussi des symptômes pulmonaires qui nous ramènent encore à l’endroit du cœur et à ses expressions. Il nous faut distinguer là où l’Amour prend naissance et là où il trouve son expression matérielle. L’Amour a ses racines dans l’Âme et donc dans la couronne. Cette Présence dans la couronne offre le discernement mental et déploie son expression d’amour à travers tout le corps mais c’est dans le centre de la poitrine que l’Amour se manifeste par l’unification des paires d’opposés tel que inspirer-expirer, apprendre-enseigner, parler-écouter, donner-recevoir. Les poumons encombrés peuvent être le signe d’un déséquilibre dans les paires d’opposés et ainsi réaliser que la conception égocentrée de la liberté individuelle de notre époque, ne permet plus de répondre aux défis actuels. Être gêné dans la respiration c’est également chercher à s’aligner avec la conscience supérieure (le plan mental) et à passer dans le monde du don de soi, l’Âme dont la première loi est celle du sacrifice. Les symptômes pulmonaires pourraient donc rappeler la nécessité d’équilibrer toutes les paires d’opposés à l’intérieur de soi mais aussi le rapport à l’extérieur avec l’environnement naturel et humain. L’inclusivité de tous les opposés est nécessaire pour construire une Société basée sur la fraternité. Chaque fois que nous échouons à déployer des qualités humaines, nous créons la possibilité d’un nouveau virus ou autres catastrophes environnementales pour permettre à nouveau de progresser dans la voie du cœur. Les symptômes de maux de ventre sont liés au chakra du plexus et pourraient montrer notre faible capacité encore à demeurer calme. Les déséquilibres dans la flore intestinale indiquent nos déséquilibres et difficultés à digérer la nécessité du changement, nos résistances et la rupture que cela provoque dans la nature tant intérieure qu’extérieur. La stabilité émotionnelle permet d’aligner le mental avec l’énergie de l’Âme et de construire ce que la philosophie indienne appelle l’Antahkarana (l’union du désir, de l’intellect avec l'Âme). Dans les centres urbains surtout, nous vivons dans une masse émotionnelle très dense qui transmet des charges et des décharges vitales importantes et favorise la propagation de virus. Les aspects émotionnels l’emportent et les gens se ruent sur les denrées alimentaires et sur les protections physiques pour se couper des autres. il faudrait apprendre à se couper émotionnellement des autres afin de demeurer ensemble en conscience face aux défis de sobriété que cela demande. C’est alors la peur qui domine et qui empêche de raisonner froidement et d’agir à travers l’énergie du cœur. Dominer sa nature émotionnelle afin de rassembler les énergies pour construire un monde nouveau est nécessaire et personne ne pourra fuir ce travail. Les effets politiques et économiques sont également intéressants à observer. Ils démontrent que là où l’économie dictait qu’un ralentissement de notre système était inenvisageable, par nécessité la décroissance montre son visage et imprime une nouvelle réalité possible. Bien sûr, nous ne vivons pas actuellement encore les effets économiques directement mais cela montre aussi à quoi pourrait ressembler une Société plus orientée sur la santé de tous plutôt que sur le plaisir de tous. Une Société basée sur le plaisir uniquement amène l’humanité vers son effondrement. Cela amène à considérer la responsabilité de chacun dans ses choix et de « l’effet papillon » que cela génère collectivement. La science comme la Sagesse sans âge nous disent que tout est lié et s’informe simultanément. De la même façon que lorsqu’on pollue l’océan à un endroit précis, c’est en réalité tout l’océan qui est pollué même si cela ne se voit pas. Nous ne pouvons plus dire que nous ne savons pas. Nous constatons que par la "force des choses", il est possible de vivre plus sobrement lorsque cela est nécessaire. Le coronavirus "est" la force des choses. C’est la matérialisation de notre résistence aux changements. Cette épidémie intervient pendant les énergies astrologiques du Verseau, du Poisson et du Bélier. Le Verseau pourrait indiquer que c’est par l’égoïsme et les mauvais comportements physiques, émotionnels et mentaux que les virus se déploient mais que c’est par la sobriété de groupe avec un retour à l’essentiel que cela arrête sa progression et que la nature dont nous sommes partie prenante, peut prendre un temps de respiration. Le Verseau est aussi l’activité de Service pour le monde. Ce virus demande aux gouvernements de coopérer ensemble pour établir des statistiques fiables et la capacité à contenir dans la mesure du possible sa progression. Cela a obligé la Chine à communiquer de façon toute à fait nouvelle. Il démontre la responsabilité de chaque Nation et leur interdépendance peu importe la souveraineté qu’elle revendique. Le Poisson enseigne la rédemption, le sauvetage du monde par le sacrifice. C’est aussi le représentant de l’intuition et donc à nouveau du lien avec le monde de l’Âme. Le Verseau étant un signe d’air, il rappelle que c’est aussi par les airs que le virus s’est propagé. Aussi, en renonçant aux déplacements aériens, nous pouvons en partie endiguer la propagation du virus mais également en arrêtant d’agiter l’air pour rien. L'élément air favorise la communication et les échanges et nous devrions peut-être considéré quelle genre de communication nous souhaitons et comment proposer un modèle d’échange de denrées alimentaires et des matières premières qui n’organise plus l’appauvrissement d’une partie de la population. Le Poisson en signe d’eau offre l’opportunité de dominer sa nature émotionnelle et pourrait aussi interroger chacun sur ce qu’il est prêt à renoncer pour permettre au monde de mieux respirer, de vivre ensemble et de sauver la nature et donc nous-mêmes, d'une consommation déraisonnée. Le Bélier signe de feu et du mental à nouveau invite à abandonner l’obstination à conserver un modèle qui manque de générosité et qui est basé sur l’instinct animal pour établir de nouvelles conditions humaines générées par la dimension spirituelle en chacun. Cette énergie propose un esprit pionnier pour penser un nouvel idéal puissant et fédérateur. Le plan mental ou de l’Âme créatrice de Bien, de Beau et de Vrai est doté d’une énergie considérable qui peut « soulever des montagnes ». Ne prenez pas cette expression comme une simple parabole mais comme une vraie possibilité à réorganiser la Société. C’est en cela que le coronavirus est une véritable opportunité à penser le changement et à nous construire ensemble autour d’un projet réaliste et inspirant. Ce ne sont là que des hypothèses et j’invite chacun à les enrichir de son intuition...

Crédit photo : Eberhard Grossgasteiger on Unsplash

150 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE