Rechercher
  • Cyril Léger

De la codépendance à l'interdépendance



Nous sommes assignés à la résidence intérieure et faisons l'expérience de la "juste distance" car la pleine mesure de la distance exprime l'équilibre et l'harmonie que l'Amour éternel rayonne. L'amour est dans la juste distance avec l'autre. Une distance qui offre l'espace nécessaire pour Être et exprimer toutes les dimensions de l'existence. Comme la danse… Certaines ne fonctionnent pas si nous sommes trop proches et d’autres si nous restons trop éloignés. La juste distance est celle du Soleil avec la Terre. Dans cette parfaite distance, la vie telle que nous la célébrons advient et s’épanouit glorieusement. La Terre tourne autour de son astre et dans cet alignement amoureux, son axe trouve l’harmonie. La relation entre la Terre et le Soleil est basée sur le développement d'une conscience permettant à la Terre d'aller vers son autonomie. L’autonomie de la Terre n’est pas une séparation avec son système Solaire mais l’établissement d’une harmonie céleste plus vaste et plus rayonnante. Lorsque nous établissons nos relations sur la base de l’interdépendance, nous sommes délivrés de la codépendance. Nos dépendances individuelles affectives, sociales, économiques et culturelles organisent la codépendance collective actuelle. L’interdépendance offre un plus juste rapport entre les différents règnes de la nature mais aussi envers les besoins des Nations et la responsabilité de chacune d'elles. Mais c'est l'Un-dépendance au final qui sera l'expression d'une réelle libération individuelle au service de l'unité collective. Nous sommes enseignés à progresser dans ce processus de libération par l'apprentissage de la juste relation entre toutes les paires d'opposés. Entre le Ciel et la Terre, le masculin et le féminin, le yang et le yin, l'âme et la forme, l'esprit et la matière. Tous ces éléments peuvent être pris comme des opposés qui ne cessent de chercher à s’aimer au travers de la dualité. Ceci afin de générer constamment un nouvel équilibre dans une harmonie grandissante. Au travers de cette expérience virale actuelle, apprenons à éradiquer le concept d’ennemi. Chacun est et agit en fonction de la conscience qu'il a du monde et celle-ci dépend du degré de sensibilité qui se développe par les expériences de la vie. Il n'y a aucun ennemi si ce n'est nous-mêmes. L'ennemi est en soi, dans nos croyances et dans la difficulté à comprendre qu'une expérience considérée comme "malheureuse" est la conséquence d'un conditionnement intérieur culturel et social.  Chaque croyance ou construction mentale, affective et comportementale peut être modifiée par : 

1. la constatation du déséquilibre que cela provoque dans l'existence  2. la volonté de retrouver l'équilibre d’une façon nouvelle. 3. l’observation du mécanisme déviant qui empêche l'alignement avec sa puissance supérieure. 4. l’attitude nouvelle à adopter pour réorienter l'énergie vers des valeurs supérieures. 5. la répétition d’une nouvelle habitude pour enraciner cette nouveauté dans la matière. En suivant cette méthode enseignée à travers tous les courants philosophiques et spirituels pour grandir dans son êtreté, nous prenons conscience que nous sommes individuellement l'expression d'une unité indissociable appelée l'âme du monde - l'Anima Mundi. Nous sommes tous reliés et faisons tous partie de la communauté du vivant sur cette planète. Lorsqu'une goutte d'eau est polluée, c'est tout l'océan qui l'est aussi. Nous sommes liés par une loi universelle d'inséparabilité. Le concept d'ennemi produit à la fois une séparation psychologique mais aussi psychique. Le concept d'ennemi amène la dualité à s'exercer en duel avec ses semblables plutôt qu'en duo. Seule la coopération est une manière sage d'entrevoir l'existence. La contagion d'idées organisées durant ces jours sous l'influence de la fraternité et de la solidarité dégage le ciel des nuages ténébreux et offre une pleine lumière à la nature minérale, végétale, animale et humaine. Sentez-vous comme une aube nouvelle se lève sur l'humanité et son pouvoir à créer un nouveau monde ?

42 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE