Rechercher
  • Cyril Léger

De l'Écoute




Savons-nous écouter ? Je veux dire vraiment écouter, sans essayer d’interrompre, de placer un mot, une idée, un argument, un désaveu ou une approbation de la tête. S’arrêter de penser en même temps que l’autre parle et tendre de toute sa présence dans sa direction.


L'écoute réelle fige l'intellect et prononce le silence. L'écoute est un glissement dans la rencontre avec l’autre. L’écoute est à la source de la coopération, à la source de la création commune. L’écoute crée l'altérité car à cet instant, plus rien n’est au-dessus ni au-dessous. 


Écouter le silence de l’autre c’est commencer à comprendre et comprendre, c’est considérer l’autre. Écouter, c’est entrer dans un cœur à cœur et laisser la différence sublime. Écouter c’est percevoir l’intrication parfaite de la relation et laisser la liberté à toutes les parties qui la compose pour se décomposer et se recomposer à l'infini.


L’écoute ne consiste pas seulement à identifier les mots, les couleurs et les sons mais à plonger au-delà jusqu’à toucher la claire Lumière qui en est à l’origine. Écouter c’est se maintenir en émerveillement face à l’ordinaire et y trouver les couleurs de l’arc-en-ciel. C’est souffler sur les braises de l’être endormi et transformer la volonté tiède en une aspiration ardente.


L’écoute est un rempart contre le jugement et la critique. Vous pensez peut-être ne pas appartenir à ceux qui pratiquent le jugement et pourtant toute personne qui cherche à accorder sa présence à la nature et l'univers commence par identifier tout ce qui empêche et rend difficile voire impossible l'union. Observer ce qui contredit l'harmonie apparente sans s'y attacher et continuer à construire avec l'autre l'édifice de la justice, voilà ce qu'est l'écoute aimante.


Là, ne réside aucune place pour l’ego. Seule l’écoute comprend l’écoute. Cette action habite tout l’instant présent. Écouter et seulement écouter jusqu’à se fondre dans l’éternité. L’écoute est la sincérité de l’instant.


Écouter c'est mettre à disposition tout son corps. Les pieds pour entendre la terre, la peau pour effleurer l’air, l'ouïe pour sentir l’eau, le cœur pour accueillir le feu et la présence pour obéir à l’univers. Écouter, c’est percevoir les détails et les mettre à l’unisson dans la Lumière.


La véritable écoute est méditation. En plongeant dans l'écoute, plus aucune distraction ne peut nous atteindre. L'écoute est la voie de la contemplation, la contemplation est la voie de la méditation, la méditation est la voie de l'unification.


Écouter c'est convoquer l'unité, c’est engloutir l’univers et le transpirer. C’est communier et entrer en oraison dans le laboratoire de l’esprit. C’est devenir le murmure, le soupir, le souffle. Écouter c’est disparaître et paraître dix.


Vous pensez qu’on ne peut pas toujours demeurer dans l’écoute ? Mais l'écoute ne signifie pas toujours être immobile, c’est aussi garder en soi l’alignement et vivre, être en mouvement avec le souvenir du lien indéfectible et se laisser guider par lui, quoi qu’il advienne.


Écouter pour (en)tendre et aller vers le devenir. 

Pour que l’ego se rende, s’abandonne à la vie collective. 

Pour que l’âme rayonne et qu'enfin l’ensemble se vive.


Écouter, écouter, écouter... Sans se laisser distraire par ce qui est entendu. Écouter, pour convertir l'univers en activité ordinaire.


Crédit image : Inconnu

47 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE