Rechercher
  • Cyril Léger

Aux portes de l’unité. (Opportunité)

Mis à jour : 19 févr 2019






L'un des combats actuels de notre époque est l'uniformisation. Elle gangraine toute possibilité d'une réelle unification puisqu'elle ne permet plus à la singularité de prendre sa place. Au contraire, elle gomme toutes les différences au bénéfice d'une "soupe" où tout a le même goût et où plus rien n'est reconnaissable. Ce désir d'uniformité à fait naître les mauvais aspects de la mondialisation et propulse aujourd'hui la montée du populisme qui réclame une reconnaissance de sa particularité.


L'unité est une "convergence" et non un fusion, de toutes les singularités poussées par un même élan intérieur dans une direction qui leur est propre. Il n'y a donc aucune perte dans l'unité mais une sublimation de chaque partie au service du tout.


Dans la coopération humaine, l’opportunité est le point de bascule vers le grand vide où convergent les âmes en quête d’unité. C’est certainement la raison pour laquelle il est si difficile de « saisir » les opportunités que la vie produit à notre encontre.


La peur de ne pas être à la hauteur et de ne pas savoir comment être et donc comment faire pour utiliser au mieux l'énergie de coopération sont les facteurs qui suppriment toute possibilité d’expérimenter un agrandissement dans le cœur et une plus haute définition du Divin.


La peur de ne pas être à la hauteur provient de notre difficulté à œuvrer avec une énergie plus raffinée et élégante soit, plus haute en qualité. Ces énergies plus raffinées prennent parfois des apparences humaines et coopérer avec ces personnes peut être difficile car ils sont porteurs d'une vision qui bouleverse notre assise mentale et émotionnelle.


Malheureusement, pour ces raisons, trop souvent on se contentera de rester avec ceux qui nous confortent dans nos opinions et dans notre vision. Seulement l’amour est ailleurs, il est là où nous avons le courage d’œuvrer avec ceux qui jamais ne nous laisseront dans le confort de la pensée. Souvenons-nous que là où il y a de l’audace, il y a du génie. Là où il y a du génie, il y a un accroissement d’amour.


L'amour et la bienveillance sont les clés pour soutenir les relations à travers le long chemin du progrès humain.


Combien de fois passons-nous à côté de la véritable opportunité de vivre le grand amour que produit la coopération ? Cessons de confondre la sensation agréable de l’harmonie avec l’inconfort que produit toute association. Toute coopération suppose de tendre toujours plus profondément vers l’amour et donc avec toutes les dimensions humaines et ses innonbrables contradictions.


Devenons à ce titre des explorateurs pour enrichir le monde dans sa quête irréversible vers sa Nature véritable.


L’amour surgit au-delà du confort émotionnel que produit la similitude d’opinion. Nous sommes attendus sur l’autre rive là où demeurent ceux qui ne pensent pas comme nous car ils ouvrent des portes inconnues encore dans notre citadelle intérieure.


Nageons chacun à notre rythme mais traversons toujours les océans vers les territoires vierges, vers ceux qui ont une pensée qui choque, qui bouleverse la bienséance car ils nous offrent à chacun l’opportunité de vivre plus grand car là où il y a de la gêne, il n'y a peut-être pas de plaisir mais il y a de l'amour.


Cyril Léger

25 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE