Rechercher
  • Cyril Léger

Amour & Sagesse



Souvent, nous pensons être capable de reconnaître la sagesse lorsqu'elle est devant nos yeux mais nous ne saurions la percevoir même si elle était assise juste à nos côtés car nous n'en connaissons que quelques facettes ? 


Nous ne reconnaissons souvent que le vieil homme rassurant qui semble porter son expérience dans sa barbe blanchie par les années. Dans l’habit du moine qui impose une sobriété, dans la posture du scientifique qui déploie ses connaissances ou encore dans la rhétorique du philosophe qui argumente en abondance. Pourtant, la sagesse est partout, chez l'enfant, l'arbre, la fleur et l’oiseau. Elle emprunte des visages différents et transperce les formes jusqu’à bouleverser nos croyances encrées au plus profond de soi. Elle apparaît comme une profonde radiance des lois éternelles.


Nous pensons être capable de reconnaître l'amour mais là aussi nous n'en percevons que quelques aspects seulement. Dès lors qu'une personne montre autre chose que ce dont nous concevons de l'amour alors cette personne nous semble mauvaise et nous la critiquons.


Nous croyons qu’il suffit de choisir entre le bien et le mal mais à chaque fois que nous choisissons l'un ou l'autre, nous ne sommes ni dans l'amour, ni même dans la sagesse. Choisir entre la lumière et l'obscurité est assez facile pour qui prend le temps de se connaître et de se poser quelques judicieuses questions. 


Cependant, l'amour est au-delà de la dualité. La lumière ou l’obscurité sont les deux pendants d’une même causalité. Il s’agit pour nous de nous élever au-delà du bien et du mal pour aller vers la Source, le BIEN fondamental. Comme le Soleil qui brille aussi bien sur une décharge de détritus que sur une plage paradisiaque, la Source, la Nature essentielle et fondamentale de toute vie demeure exactement la même chez chacun de nous. Malgré la difficulté à comprendre ceci, l'amour en tant qu’Essence habite Hitler comme bouddha. C’est nous, les individus qui donnons une résonance à l’un et à l’autre et faisons basculer le monde dans une expérience de terreur ou d’amour. Sinon, ces deux êtres seraient restés des fous illuminés.


Voilà qui devrait nous encourager à dépasser le règne humain pour transformer la dualité en duo, à surpasser ce règne limité dans ses conditionnements de la même façon que le végétal a dépassé le minéral et que le règne animal a dépassé le végétal comme l’humain a dépassé le règne animal. Ni voyons là aucune concurrence entre les règnes car c’est exactement la même intelligence qui œuvre à travers toutes ces formes vivantes mais elle offre au travers des ces différentes expressions, des géométries toujours plus complexes qui permettent de conspirer joyeusement avec des énergies célestes plus subtiles.


En tant que Nature essentielle, nous développons sur la Terre des formes pour adapter notre conscience à l’objectif que poursuit le système solaire et ainsi pourvoir aux besoins d’expansion de la Terre.


Ne regardons plus le Ciel comme un espace de libération personnelle mais dirigeons plutôt notre regard vers la Terre pour nous libérer collectivement. En surpassant le règne humain, qui consiste à devenir des Êtres inspirés par la noblesse du cœur, nous agissons au nom de l’amour, pour l’amour et à travers l’énergie d’amour. 


Les droits de l’homme ont eu pour effet de poser les principes fondamentaux de liberté, d’égalité et de fraternité. Étendons maintenant ces droits et devoirs afin que l’humain dépasse son désir de suprématie toute puissante sur ces semblables afin de protéger et grandir en harmonie avec la nature.


Ainsi, le combat actuel est d’apprendre à nous rassembler et à penser ensemble, à construire ensemble et à vivre ensemble. Pour que ce triomphe advienne, nous devons cesser de critiquer les individus, cesser de penser et d’agir autrement que pour construire des idées qui rassemblent, car chacun agit de son mieux en fonction de là où il perçoit le monde. 


Le triomphe se construit en mobilisant toute l'énergie mentale, émotionnelle et physique sur l'activité d'expansion de la conscience du vivant. L’énergie, ainsi redirigée ne se disperse plus dans les passions basses. Opérons pour cela un détachement avec les difficultés rencontrées pour rester aligné avec l'intelligence universelle et nous laisser inspirer par la noblesse du Cœur. Car c'est du Centre que la sagesse et l'amour tissent les files inséparables de la fraternelle solidarité.



Photo by Aaron Birch on Unsplash

32 vues

​© 2018      MÉDITATION ∆ INCLUSIVE